3 étapes pour devenir chauffeur de taxi

Alors que la mobilité urbaine est en train de changer complètement, le travail de chauffeur de taxi continue d'être crucial. Le taxi maintient son statut d'acteur majeur du transport public particulier malgré la concurrence des services de VTC et de covoiturage. Les futurs professionnels du taxi trouveront un guide complet qui explique les étapes essentielles à suivre pour exercer cette activité réglementée.

Étape 1: satisfaire les conditions d'accès à la profession

Pour devenir chauffeur de taxi, vous devez avoir un permis de conduire B valide. Ce permis doit être en vigueur depuis au moins trois ans et ne doit pas avoir été invalidé ou suspendu. Il est impératif que le futur conducteur ait un casier judiciaire intact. Cette condition assure la crédibilité des professionnels de la route et la sécurité des passagers.

A lire aussi : Comment être un bon chauffeur de taxi

Une visite médicale est également nécessaire pour évaluer l'aptitude physique. Le médecin autorisé par la préfecture vérifie l'absence de troubles qui pourraient entraver la capacité de conduire.

Ceux qui ne sont pas originaires de France doivent posséder un permis de séjour en vigueur. Cette condition assure le respect des réglementations légales en vigueur en France.

Lire également : Devenir chauffeur de taxi

taxi driver

Étape 2: réussir l'examen du certificat de capacité professionnelle

Une étape nécessaire pour obtenir la carte professionnelle est l'examen du certificat de capacité professionnelle. La CMA organise cet examen qui implique plusieurs épreuves.

La procédure théorique de l'examen d'admissibilité consiste en une enquête complémentaire sur différents sujets tels que la réglementation nationale et locale du transport de personnes, les gestes de premiers secours, la sécurité routière et la connaissance du territoire.

Le test pratique place le candidat dans un environnement réel de transport de passagers. Elle examine sa capacité à conduire de manière sécurisée, sa connaissance de la topographie locale, ses compétences en tarification et sa capacité à utiliser les équipements spéciaux d'un taxi, tels que le taximètre et les dispositifs lumineux.

Pour se préparer à cet examen, les candidats peuvent suivre une formation en taxi offerte par un centre de formation agréé. Ce stage de formation augmente les chances de réussite à l'examen et permet d'acquérir des compétences spécifiques au métier de chauffeur.

taxi driver

Étape 3: obtenir la carte professionnelle et l'autorisation de stationnement

Après avoir passé l'examen, le futur conducteur doit demander sa carte professionnelle à la préfecture du département dans lequel il souhaite travailler. La délivrance de cette carte, sous certaines conditions, confirme sa capacité à travailler dans le secteur du taxi.

Il faut obtenir une licence de stationnement, également connue sous le nom de licence de taxi, pour pouvoir stationner dans les emplacements réservés aux taxis et prendre des clients en maraude. En fonction des exigences et de la liste d'attente, elle est accordée par la préfecture ou la mairie.

taxi driver

Certains processus administratifs peuvent sembler difficiles, mais ils sont essentiels pour assurer un service de qualité et sécurisé aux passagers.

Choisir un statut juridique approprié est également crucial. Votre régime fiscal, vos charges sociales et votre responsabilité légale seront affectés que vous optiez pour le statut d'artisan taxi en tant que travailleur indépendant ou que vous souhaitiez créer une société (SASU, EURL, micro-entreprise).

Pour exercer la profession, il est nécessaire de respecter certaines obligations, telles que l'utilisation de la tenue réglementaire, la possession d'un véhicule équipé de manière appropriée et le paiement des tarifs fixés par arrêté préfectoral.

Bien que fortement réglementée, la profession de chauffeur de taxi offre une grande autonomie et une relation privilégiée avec les clients. Au-delà des compétences techniques, la réussite dans cette profession repose également sur les qualités humaines du conducteur : l'écoute, le respect, la courtoisie et le sens du service sont des qualités essentielles.

Est-ce que vous êtes prêt à affronter le défi de la grande remise en question pour devenir chauffeur de taxi ?